Qui a dit « La grande leçon de cette crise, c’est d’avoir remis notre métier de commerçant alimentaire au centre de préoccupations de beaucoup de gens »

Il s’agit de Dominique Schelcher (président de Système U), lors d’une interview accordée à LSA.

Le président dresse un bilan positif de l’année qui s’est écoulée :

  • +2% de croissance entre 2020 et 2021
  • 108 magasins du groupe présents à l’international
  • 21 nouveaux magasins et 41 ralliements

Le drive

Système U a équipé la moitié de son parc d’un drive soit « la quasi-totalité de notre réseau discount (Super U et Hyper U) ». Le président réaffirme son ambition d’être encore plus performant dans ce secteur, en ouvrant davantage de créneaux et en équipant les sites de nouvelles technologies pour accroître la productivité. Si le drive est un service rentable quand celui-ci est bien organisé, il permet avant toute chose de conserver les clients : « ce qu’il faut bien comprendre, c’est que si vous ne proposez pas ce service, vous perdez des clients« .

Les enseignes de Proximité

  • Système U a lancé l’année dernière « Tous en proximité » : l’objectif est de disposer de 900 nouveaux points de ventes Proxi (U Express et Utile) d’ici la fin de l’année. Pour y parvenir, le président souhaite « encourager les patrons de Super U et d’Hyper U à ouvrir aussi un magasin de proximité dans leur zone de chalandise. Car, aujourd’hui, non seulement il est plus difficile d’obtenir des nouveaux mètres carrés en supermarché, mais en plus il y a du potentiel dans des zones insoupçonnées. C’est un cercle vertueux ».
  • Pour attirer de nouveaux consommateurs dans ce circuit le groupe envisage des partenariats avec des acteurs de la livraison express.

La livraison à domicile pèse désormais 105 millions d’euros chez Système U, en progression de 32 %.

Dominique Schelcher

L’impact de la crise sanitaire

Alors que les restrictions sanitaires s’allègent avec la fin du masque en intérieur, cette crise a modifié les habitudes de consommation des Français :

  • Hausse des produits « faits maison », avec le recours accru du télétravail. Cette nouvelle tendance a impacté l’économie de certains points de vente, notamment ceux présents dans les quartiers d’affaires.
  • Hausse des achats de produits d’occasion

« Nous étions les seuls ouverts au cœur de la crise, le dernier lieu de sociabilité. Le supermarché alimentaire a tout son sens »

Et maintenant… ?

Pour continuer à maintenir l’intérêt des Français envers leur supermarché, le président prévoit d’investir 300 millions d’euros pour améliorer le digital, l’information, la logistique, etc et ainsi répondre aux nouveaux besoins et demandes des clients.

Cela passe, dans un premier temps, par une campagne de communication destinée à rappeler explicitement que Système U s’engage en faveur du pouvoir d’achat des Français (nouveau slogan « Commerçants autrement : des valeurs fortes et des prix bas » ) : « C’est une vraie révolution culturelle chez U de dire que nous avons des prix bas. À force de ne pas le dire clairement, les clients ne s’en rendent plus compte ! Or, avec Hyper U, nous sommes la deuxième enseigne la moins chère de France ».

Source : LSA, février 2022