Le Saviez-vous ? La Chandeleur, un temps fort capital pour l’épicerie sucrée

La galette des rois laisse place, le mois suivant, à la Chandeleur. Les crêpes, élément central de cette fête, sont un incontournable pour les consommateurs : d’après une étude Harris Interactive publiée en 2020, 97% des Français disent les apprécier, et 72%  » beaucoup » les apprécier !

Parmi les garnitures qui viennent le plus spontanément à l’esprit des répondants, il y a d’abord la confiture (54%), puis le « sucre » (51%) et le « Nutella »(40%).

LSA est revenu sur les retombées économiques de cette tradition, qui permet aux marques du segment d’accroître leur CA.

D’abord, cette période est l’occasion pour de nombreuses marques leader dans leur catégorie (pâte à tartiner avec Nestlé, Nocciolata, Ferrero etc., confiture avec Andros, Bonne Maman etc.) de proposer de nouveaux produits ou de renforcer la notoriété de leur gamme grâce à de la PLV ou la théâtralisation.

C’est le cas de Nutella qui a proposé, cette année, de nombreuses mises en avant en GSA pour attirer les consommateurs. Cette stratégie s’avère gagnante pour la marque qui « génère 50 % de volume et de valeur en plus que le reste de l’année et recrute 40 % d’acheteurs occasionnels contre 31 % le reste de l’année » (source LSA)

Une autre démarche intéressante est « Crêpes en fêtes« , initiative conjointe des marques Lactel, Banania, Francine, Loic Raison, Béghin Say et Isio 4 ! Des marques qui se proposent de contribuer à votre Chandeleur en vous offrant recettes, idées et jeux. Une action collective payante : les ventes explosent à l’occasion de la Chandeleur ! Ainsi pour Béghin Say, qui en 2021 « enregistre + 58,4 % en valeur et + 38,2 % en volume en drive« , ou pour Loïc Raison, pour qui « le CA e-commerce a été multiplié par 3,5 versus un mois standard« .

Sources : LSA, janvier 2021, Harris Interactive, février 2020

Tags: