Skip to content
Home » Etude WinMinute : la shrinkflation, 48% des répondants ne veulent plus acheter ces produits

Etude WinMinute : la shrinkflation, 48% des répondants ne veulent plus acheter ces produits

On parle de « shrinkflation » (ou de réduflation…) lorsque la quantité d’un produit diminue, alors même que son prix demeure stable voire augmente. Pour les marques, c’est une façon de masquer l’inflation, car le consommateur ne voit pas le prix augmenter fortement, mais ne s’aperçoit pas que la quantité a baissé !

WinMinute a interrogé ses utilisateurs pour connaître l’ampleur de ce phénomène (805 répondants du 1er février au 22 février). Parmi les répondants, 60% ont entendu parler du concept de « shrinkflation ». Le phénomène est davantage connu chez les 46-55 ans : 66% en ont entendu parler vs. 49% chez les 18-25 ans.

Pour dénoncer cette pratique, Carrefour et Intermarché ont ajouté une signalétique en rayon pour indiquer aux consommateurs certains produits concernés. Nous avons demandé à nos utilisateurs quel était, selon eux, l’objectif poursuivi par les enseignes avec cet affichage : pour les sondés, l’objectif premier est d’informer les clients (à 36%) suivis par « établir un rapport de force » (21%) avec les industriels puis « réaliser un coup de communication » (20%).

Si l’objectif des enseignes avec cette signalétique est donc perçu de différentes façons, l’impact sur les consommateurs est réel : 48% des répondants disent ne plus vouloir acheter les produits où cette signalétique est présente !

37% des répondants pensent que les principaux gagnants de l’inflation sont les industriels de l’agro-alimentaire, les marques

Etude WinMinute

Nous avons demandé aux utilisateurs de l’application WinMinute qui, selon eux, étaient les grands gagnants de la période inflationniste… Selon eux, ce sont les industriels de l’agroalimentaire, les marques à 37%, suivis de la distribution (27%). Loin derrière, nos utilisateurs ont cité les fournisseurs d’énergie, les transporteurs (12%) et les producteurs de matières premières (11%).

La shrinkflation chez Carrefour et Intermarché

Parmi les répondants qui font leurs courses chez Carrefour, 36% ont remarqué la présence d’une pancarte indiquant qu’un produit a subi de la shrinkflation ; du côté d’Intermarché, le pourcentage monte à 42%.

Ce sont les 18-25 ans qui semblent les plus touchés par cet affichage : 45% des 18-25 ans qui font leurs courses chez Carrefour l’ont remarqué, et 53% de ceux qui vont chez Intermarché.