Qui a dit : « Il faut être agile, créatif, plus digital et plus alimentaire »

C’est Tina Schuler, présidente de Distribution Casino, lors d’une interview recueillie par LSA commerce Connecté.

Le CA de Casino en 2020 était en hausse « +3 % en comparable, hors essence et calendaire« . Pour expliquer ces bons résultats, la dirigeante évoque un changement de priorité concernant les « chantiers engagés ». Dorénavant, l’accent est mis sur les produits et l’expérience client et non plus sur des travaux pour rafraîchir les points de ventes (mobiliers, caisses…). L’objectif est d’avoir un ROI sur le court terme et plus « supérieur à douze ou quatorze mois ».

Ces bons résultats dépendent surtout des enseignes Proxi : +9,1 % en croissance comparable (hors Franprix (+7,1% en comparable) et Monoprix (+1,6% en comparable). On comprend aisément pourquoi la dirigeante est dithyrambique concernant ce circuit : « Nous comptons plus de 5 000 magasins de proximité, dont une majorité sont opérés en franchise, qui nous permettent de couvrir le territoire de façon incroyable et d’être au plus près des habitants, surtout dans les zones rurales. » Face aux résultats positifs, 300 nouveaux points de ventes sont prévus pour les 6 premiers mois de 2021.

La situation est plus contrastée concernant les GSA du groupe :

  • Du côté des hypermarchés, ces derniers « sont rentables ou en voie de l’être ». En effet, Géant Casino a connu une baisse en 2020 de -2,3%. Alors que 17 hypers ont été cédés en 2019, comme le rapporte le magazine Linéaires, « leurs cessions ne sont plus d’actualité, le parc sur ce format est stabilisé, sain et rentable ».
  • De l’autre, les supermarchés « référents sur l’alimentaire et sur les services aux clients », ont connu une hausse de +5,4% en comparable. Pour continuer dans cette dynamique, la directrice souhaite « être précurseurs sur la partie alimentaire, le bio, les produits locaux, les produits de PME, mais aussi donner plus de place au « fabriqué en France ». » La marque distributeur sera aussi un levier de croissance car elle représente aujourd’hui 30% de leur CA dans ce circuit.

« C’est important de continuer à développer le drive et la livraison à domicile, mais il ne faut surtout pas oublier les magasins physiques.« 

Tina Schuler

Enfin, pour 2021, la directrice expose les transformations pour les différents circuits :

  • Multiplier les points de vente pour les enseignes Proxi
  • Terminer les transformations entreprises pour les hypermarchés
  • « Miser sur la qualité et l’engagement de l’offre alimentaire et les services » pour les supermarchés
  • Accentuer le e-commerce en proposant de nouvelles offres « au service du client« 

Sources : Groupe Casino, LSA Commerce connecté mars 2021, Linéaires février 2021