Chiffre clé : 1 français sur 10 est un « promoAddict »

C’est ce qu’affirme Kantar dans sa dernière étude Référenseigne Expert Promo (2021).

Qu’est un « promoAddict » ?

Selon le panéliste, c’est un consommateur qui « réalise plus de 30% de ses dépenses Produits de Grande Consommation – Frais Libre-Service en promotion« . Derrière ces chasseurs de promotion, se cachent souvent « des familles avec des enfants en bas-âge » et des consommateurs désireux de suivre « les tendances alimentaires ».

Où les « promoAddict » vont-ils faire leurs courses alimentaires ?

Trois enseignes se détachent du lot : E.Leclerc, Intermarché et Lidl. Grâce à leur « image-prix », elles marquent leur territoire : les consommateurs retournent ensuite moins fréquemment chez les concurrents.

La crise sanitaire et notamment le premier confinement (mars 2020) a évidemment eu un impact sur la promo, les prospectus n’étant plus distribués dans les boîtes aux lettres. Mais les consommateurs ont repris leurs habitudes et profitent à nouveau des bonnes affaires. Au premier semestre 2021, les chiffres sont comparables à ceux de 2019 : 14,8% des dépenses en PGC-Frais-LS ont concerné des promotions.

Après plus de vingt ans d’utilisation croissante d’Internet, l’impact commercial des prospectus papier reste important : « 80% des personnes ayant reçu un imprimé publicitaire se sont déjà rendues dans un magasin suite à sa réception » (étude CSA, 2018 relayée par MédiaPost). Mais les choses commencent finalement à bouger, et certaines enseignes testent la réduction de la distribution massive des prospectus. Carrefour vient par exemple de démarrer un test dans deux de ses magasins à Lille et à Soyaux pour 4 mois : pour être informé des promotions, les clients doivent, via leur site, choisir de les recevoir en version papier ou en version électronique (mail, SMS) (source : Linéaires).

Alors que « 67% des Français estiment que les imprimés publicitaires permettent de bénéficier de bons plans » (Etude Parcours du courrier – CSA – 2018 relayée par MédiaPost) il sera intéressant d’observer l’impact commercial de cette action et notamment si la diffusion des promotions via le digital est aussi efficace pour attirer les « promoAddict » dans les magasins.

Sources : Kantar, juin 2021, Linéaires, mai 2021, MédiaPost