Chiffre Clé : Pour 70% des consommateurs, la crise sanitaire n’impacte pas leurs achats de chocolats de Pâques !

Fête traditionnelle ou commerciale, Pâques est une date clé pour la vente de chocolat. 

Est-ce que la crise sanitaire impacte l’achat des chocolats de Pâques ? Quelles sont les tendances d’achats des consommateurs ? Quelles marques sont davantage plébiscitées ? Pour répondre à ces multiples questions WinMinute a sollicité ses Winautes à travers un sondage (près de 600 répondants du 12/03 au 06/04/2021 !).

A en croire les résultats, Pâques rime toujours avec chocolat : 90% des consommateurs achètent du chocolat pour Pâques. Pour les 10% restant, le prix est le principal frein !

Si « Pâques » et « chocolat » sont indissociables, « Pâques » et « générosité » vont également de pair. 78% des consommateurs offrent du chocolat à leurs proches. On comprend mieux pourquoi près de 33% des sondés achèteront plus de 5 chocolats de Pâques, et 33% des consommateurs en achèteront 2 ou 3. Les plus convoités sont :

  • des animaux en chocolat (poules, lapins…) (55%)
  • des petits oeufs (54%)
  • des oeufs garnis (37%)
  • des animaux garnis en chocolat (poules, lapins…)(29%)
  • des boites de chocolats (31%)

78% des consommateurs offrent des chocolats de Pâques

Selon le sondage WinMinute, le chocolat au lait est le préféré (58% des sondés), suivi du chocolat noir (14%) et du chocolat praliné (11%). Ce résultat contraste avec le sondage réalisé par Statista en 2019 : les consommateurs plaçaient le chocolat noir en tête du podium (42%).

Le budget alloué aux chocolats de Pâques est compris entre 10 et 30 euros pour 53% des sondés (27% entre 10 et 20 euros et 26% entre 20 et 30 euros). Ce budget est inférieur à celui qui ressortait d’un sondage réalisé en 2019 par France Bleu : « La moitié des personnes interrogées affirme vouloir dépenser cette année entre 20 et 40 euros »

Alors que la crise sanitaire a largement modifié nos modes de vie et nos habitudes, Pâques semble être l’occasion de renouer avec un semblant de normalité. C’est en tout cas ce qu’affirment 70% des sondés pour qui la crise sanitaire n’impactera pas ses habitudes d’achat. Toutefois, les différentes mesures de restrictions (couvre-feu, confinement…) vont amener 25% des consommateurs à en acheter moins.

Si la majorité des consommateurs ne modifie pas ses habitudes d’achat, où vont-ils faire leurs emplettes ?

75% des consommateurs se tournent vers les grandes surfaces pour acheter leur chocolat de Pâques : le goût et la qualité du chocolat sont les deux critères phares.

75% des sondés achètent leurs chocolats de Pâques en hypers ou supermarchés. En tête, on retrouve Leclerc (29%), Carrefour (25%) et Auchan (15%). Les marques privilégiées sont Kinder pour près de 40% des sondés, suivi de Lindt (17%) et Ferrero (7%).

8% des consommateurs se dirigent vers une enseigne spécialisée pour leurs achats de chocolats de Pâques : parmi les marques, Jeff de Bruges tire son épingle du jeu pour près de 39% et devance largement Leonidas (8%).

Quels sont les critères des consommateurs pour acheter leur chocolat ? Le goût pour 50% d’entre eux. La qualité arrive « seulement » en deuxième position pour 21% des sondés.

Si Noël demeure la première occasion de vente de chocolat, Pâques n’est donc pas en reste et les habitudes des consommateurs perdurent !

Sources : France Bleu avril 2020, Statisa avril 2019,