Le Saviez-vous ? Les GSA se tournent vers la seconde main

Selon un sondage réalisé par Site-annonce.fr en 2020, 9 Français sur 10 achètent d’occasion. Les produits les plus populaires sur ce marché de la seconde main sont les meubles, les voitures, les vêtements, les livres et les jouets. Face à cette demande, des applications et sites dédiés comme Vinted, Blackmarket ou Patatame ont connu une forte croissance.

Les GSA ne sont pas en reste et compte bien elles aussi tirer profit de ce marché !

L’intérêt des hypermarchés/supermarchés est y double : favoriser le « consommer intelligemment » et accroître le trafic dans leur point de vente. Les consommateurs déposent les produits qu’ils n’utilisent plus et sont rémunérés en bons d’achats à dépenser dans l’enseigne, comme l’explique le site Je Bosse en grande distribution.

Pour cela, Leclerc a lancé un concept « Leclerc Occasion » et Système U propose « U occasion » dans quelques magasins tests. L’objectif pour le président de l’enseigne U (Dominique Schelcher) est de s’engager « pleinement en faveur de l’économie circulaire, du réemploi et de la lutte contre le gaspillage. Initiative née sur le terrain pour répondre aux attentes de nos clients et préserver leur pouvoir d’achat, cette étape test nous permettra de valider le processus, pour ensuite envisager un développement plus large dans d’autres magasins”. Les bons résultats étant au rendez-vous, l’enseigne envisage de continuer dans cette dynamique : « Nous devrions avoir une cinquantaine de magasins qui proposeront une offre de produits d’occasion d’ici à fin 2022 » comme le rapporte un directeur de magasin à LSA.

D’autres enseignes comme Monoprix s’associe à Veepee pour lancer une collection « Re Cycle ». Dans leur communiqué de presse commun ils évoquent l’un des principaux objectifs : « donner une seconde vie aux anciennes collections mode de la marque Monoprix, conçues pour durer et se transmettre tout au long de la vie« . Les consommateurs peuvent envoyer leurs vêtements qu’ils ne portent plus et reçoivent en échange un bon d’achat de 3, 5 ou 10€ à dépenser chez Monoprix. Les vêtements abîmés seront réparés si possible.

Sources : Relations-publiques.pro, je bosse en grande distribution mai 2021, je bosse en grande distribution mai 2021 (patatam) Communiqué de presse Monoprix/Veepee, LSA,mai 2021, Points de vente août 2020