Le Saviez-vous ? Les Français ont désigné leur enseigne et leur marque préférée !

EY Parthenon réalise chaque année une étude pour connaître les enseignes préférées des Français. En 2021, plus de 8 000 consommateurs ont classé les enseignes qu’ils ont visitées durant les 12 derniers mois. Les répondants se sont basés sur 14 critères (rapport qualité-prix, expérience d’achat, conseils des vendeurs, plaisir d’achat en ligne etc.) pour élire leur enseigne préférée.

La « qualité de l’offre » et la « confiance » ont été les deux critères phares chez les consommateurs pour évaluer positivement une enseigne.

Les enseignes préférées en 2021 ?

  1. Leroy-Merlin
  2. Décathlon
  3. Amazon (Culture)
  4. Ikea
  5. McDonald’s

Par rapport au classement de 2020, Décathlon et Leroy-Merlin échangent leur place.

Côté enseignes alimentaires, Picard (10) et Grand Frais (9) font leur entrée dans le top 10. Grand Frais est l’enseigne alimentaire spécialisée préférée des Français (« taux de fans » de +2,6% par rapport à 2020).

Concernant le secteur de l’alimentation générale, Leclerc est en tête (« taux de fans » de -2,4% par rapport à 2020).

Enfin, pour les enseignes de restauration rapide : McDonald’s, Burger King et KFC sont sur le podium. La hausse du recours à la livraison durant les confinements a profité à Uber Eat (« taux de fans » de +3,2% par rapport à 2020), classé 4e dans ce secteur.

Les marques préférées

D’autres études comme BrandFootpirnt / Kantar ont classé les marques préférées des Français en 2020 (source Les Echos).

En tête :

  1. Herta
  2. Fleury Michon
  3. Président
  4. Coca-Cola (à l’échelle mondiale, Coca-Cola est la marque préférée des consommateurs depuis 9 ans)
  5. Panzani

Dans le top 20, Kinder fait son entrée grâce notamment à son innovation Kinder Card lui permettant d’atteindre une cible plus large : la marque a progressé de 22%. Barilla clôt le classement tout en y faisant son entrée : le confinement et la peur d’une pénurie alimentaire a profité au secteur des pâtes.

Sources : EY parthenon, Les Echos, mai 2021