Le Chiffre Clé : 78% des Français partiront en vacances cet été… mais les habitudes évoluent !

En ce mois de juin, de nombreux Français préparent les vacances ! Comment la crise sanitaire, et la sortie de crise attendue, affectent-elles leurs projets ? WinMinute a interrogé ses utilisateurs !

Eléments de réponses (1.032 répondants du 14/05 au 15/06/2021)

Les vacances d’été et la crise sanitaire

Après un premier semestre compliqué, la plupart des Français ne comptent pas tirer un trait sur leurs vacances pour 78,3% des sondés, qui déclarent qu’ils partiront en vacances cet été. Parmi ceux qui partent en vacances, 63,0% partiront aussi longtemps que d’habitude, mais 31,7% tout de même partiront moins longtemps, pour 5,3% qui partiront plus longtemps.

Les vacanciers choisissent majoritairement de partir 2 semaines (pour 34,8% de deux qui partent) ou 1 semaine (32,2%) ; aux extrêmes, ce sera seulement quelques jours / moins d’une semaine pour 10,3% de ceux qui partent, ou 22,7%, 3 semaines ou plus !

Parmi ceux qui ne partiront pas (21,7% des sondés), 57,0%, c’est énorme, disent renoncer à partir en vacances à cause de la crise sanitaire, contre 43,0% qui indiquent qu’ils n’avaient pas prévu de partir, indépendamment de la crise.

Pour ceux qui renoncent à cause de la crise sanitaire, les principales raisons invoquées sont :

  • financières (38,7%)
  • mesures trop contraignantes pour voyager à l’étranger (19,8%)
  • peur d’attraper le virus (16,5%)
  • mesure sanitaires jugées trop contraignantes (15,1%)

Parmi la majorité de Français qui envisage de partir, 26,5% feront leurs réservations à la dernière minute, 16,5% s’y prendront un mois avant. La crainte d’une nouvelle hausse des contaminations et un retour à certaines restrictions peut expliquer la frilosité des Français à anticiper certaines réservations.

Des vacances dans l’hexagone

76,8% des vacanciers resteront en France, contre 23,2% qui iront à l’étranger. Le % des répondants qui indique vouloir rester en France est à comparer à 87%, en 2020, selon un sondage BVA / Les entreprises du voyage). L’amélioration du contexte sanitaire à l’échelle mondiale peut expliquer cette évolution.

Parmi les répondants qui partiront en France, 3 régions se démarquent nettement :

  • Provence-Alpes Côtes d’Azur : 24,1%
  • Occitanie : 16,3%
  • Nouvelle Aquitaine : 16,3%

Ces trois régions, ainsi que la Bretagne qui arrive en 4ème position avec 13,2% des vacanciers, ont en commun la proximité du littoral. 71,0% des répondants qui partent en vacances choisissent la mer pour passer leurs vacances, contre 13,5% la campagne, 8,0% la montagne, et 7,5% la ville ! En 2020, le sondage BVA / Les entreprises du voyage donnait une préférence à 54% seulement pour le littoral.

Concernant les raisons du choix de destination (plusieurs réponses possibles), 42,1% la choisissent pour le beau temps réputé, 38,1% parce que des proches y vivent et 28,9% pour découvrir une nouvelle destination.

Pour rejoindre le lieu de vacances, la voiture (67,2%) est le moyen de transport privilégié : les chassés-croisés sur l’autoroute auront bien lieu cette année. 46,7% des répondants qui partent en vacances le feront en août et 36,2% en juillet (10,1% en septembre, 7,0% en juin).

L’avion (17,8%) arrive en 2ème position, devançant le train (10,9%) ! La peur des grèves, le manque de trafic sur certaines lignes ou être regroupé dans un endroit clos peut expliquer cette tendance déjà visible en 2020. « Aller en vacances avec sa voiture est même un choix inhabituel pour 16% des sondés, qui ont pris cette décision après la crise sanitaire. » comme l’explique LeLynx.fr suite à un sondage YouGov.

Hébergement, alimentation et budget

Concernant l’hébergement, les sondés se tournent davantage vers des logements individuels, peut-être pour éviter les zones avec une densité de population trop importante :

  • 24,3% iront dormir chez un proche
  • 20,8% iront dans un camping
  • 20,0% loueront un appartement ou une maison.
  • 15,1% iront à l’hôtel
  • 9,2% dans une maison d’hôte / un gîte

Les habitudes de courses alimentaires semblent conservées (plusieurs réponses possibles) : pendant les vacances, 77,0% des répondants feront leurs courses en GSA, suivi des marchés (26,5%) et des enseignes de proximité (24,1%).

Enfin, cette année, le budget moyen par personne consacré aux vacances d’été se situe entre 0 et 400 euros pour 43,6% de ceux qui partent en vacances, entre 400 et 800 euros pour 30,8% d’entre eux et au-dessus de 800 euros pour 25,6% d’entre eux.

Autres sources : BVA/Les entreprises du voyage, 2020 LeLynx.fr, juin 2020