Adrien Vinet, Devops

Adrien, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Adrien, 30 ans, presque 2 mètres, père de jumeaux avec un certain franc parler mais qui ne mord pas !

Qu’est-ce qui t’a amené à travailler dans le domaine de l’informatique ?
Grâce à un papa technicien en informatique, j’ai eu la chance d’avoir un ordinateur assez tôt dans les mains. Cela m’a permis de bidouiller beaucoup de choses rapidement. Dès l’entrée au collège, je savais que je voulais faire des sites Internet.

Pourquoi le métier de devops te passionne autant ?
C’est grâce aux principes même du devops que j’ai été attiré par ce métier : faire gagner du temps, de l’autonomie, de la qualité et de la sérénité à mes collègues, pour qu’ils puissent travailler dans les meilleures conditions.

Quelles sont tes réalisations dont tu es le plus fier ?
Récemment, une des réalisations dont je suis le plus fier est notre migration d’infrastructure vers un nouvel hébergeur, notre passage sous Kubernetes avec la gestion de micro-services et la mise en place des briques pour une intégration continue sur l’ensemble de nos projets. Il y a aussi une ancienne réalisation à laquelle je pense et qui m’a beaucoup apporté. Elle permettait de gérer une liste de serveurs d’envoi d’emails (senderscore, délivrabilité, etc..).

Qu’est-ce qui t’anime au sein de WinMinute ?
Chez WinMinute, ce qui m’anime, c’est l’équipe à taille humaine, l’ouverture d’esprit des choix techniques et la qualité de vie au travail.

Quels sont les challenges que tu aimerais relever ?
Mettre un nez dans l’intelligence artificielle qui est pour moi LE sujet de demain, que ce soit côté analyse de données brutes ou de photos. Il y a une multitude de choix possibles. On travaille déjà chez WinMinute un certain nombre de sujets. C’est passionnant !

Quelles sont tes passions ? Que fais-tu lorsque tu fermes le capot de ton ordinateur ?
Quand je ferme le capot, une de mes grandes passions est de mettre mes bottes, de jardiner avec mes enfants et d’aller chercher les œufs de mes poules ou de mes cailles suivant les périodes. J’aime aussi me promener à travers les champs avec mon chien. Bref, je kiffe la campagne !