Le Chiffre clé : 1 Français sur 2 considère la Fête des mères comme avant tout commerciale !

Les mamans sont mises à l’honneur chaque dernier dimanche du mois de mai. Pour l’occasion, WinMinute a demandé à ses utilisateurs de répondre à quelques questions autour de la Fête des mères : comment perçoivent-ils cette fête, comment la célèbrent-ils ? Est-ce que la crise sanitaire va impacter cette journée ?

Eléments de réponses. (plus de 900 répondants du 12/04 au 10/05)

85% des sondés vont célébrer la Fête des mères cette année

Alors que la Fête des mères existe depuis des siècles, son origine est très peu connue (73,5% des sondés l’ignorent). Née dans la Grèce Antique et officialisée par le gouvernement français le 24 mai 1950, cette connotation traditionnelle s’est érodée : en effet pour la moitié des sondés, cette fête est avant tout commerciale (48,6%).

48,6% des sondés considèrent cette fête comme avant tout commerciale

Fête commerciale pour les uns ou symbolique pour d’autres, il n’en reste pas moins que la Fête des mères est incontournable : plus de 85% des sondés vont la célébrer cette année. Ancrée dans les moeurs et les esprits, ils sont plus de 70% à ne jamais l’avoir oubliée (toutefois 14,9% affirment l’avoir oublié plusieurs fois).

Pour la majorité des Winautes (66,4%), la crise sanitaire et ses conséquences (éloignement, maladie…) n’impactera pas leur manière de souhaiter la Fête des mères : pour cette journée, 53% lui rendront visite et 26% l’appelleront.

76% des répondants montrent leur attachement à leur mère à travers un cadeau. En tête, nous retrouvons :

  • les plantes/fleurs (46,9%). Ce choix est d’ailleurs le plus plébiscité par les 18-25 ans (46%)
  • parfum/cosmétique (14,3%)
  • bijou (14,3%)
  • chocolats (12,6%)

Conséquence de la crise sanitaire ou simple tendance qui ne cesse de se développer, l’achat des cadeaux se fera sur Internet pour 22,2% des Winautes, devancé de peu par les commerces indépendants (22,8%). La GSA est à la traîne : uniquement 9,8% des répondants y achèteront leur cadeau.

Concernant le budget, ce dernier sera compris entre 21 et 30 euros pour 19,6% des sondés, et entre 11 et 20 euros pour 17% des personnes interrogées. Un budget proche de celui qui ressort d’un article de 20minutes en 2019, selon lequel « 23 % des sondés consacreront de 20 à 30 euros pour leur présent de dimanche« . Cependant, les 18-25 ans est la tranche d’âge qui déboursera le plus d’argent pour cette occasion : 15,8% d’entre eux dépenseront plus de 50 euros !

15,8% des 18-25 ans dépenseront plus de 50 euros !

Malgré l’attachement à cette fête, 78% des sondés soulignent qu’elle n’est pas la date la plus importante de l’année. Selon eux, Noël est en tête. Elle n’a pas pour autant perdu de son importance au fil des années selon 53% des sondés. Ce chiffre est en évolution comparé au sondage du HuffPost en 2019 où « 55% des sondés considéraient que depuis quelques années les fêtes des mères et des pères ont perdu de l’importance« .

De même, ils sont 57% à penser qu’il vaut mieux garder la Fêtes des mères et la Fête des pères et ne pas la remplacer par une « Fête des parents ». Ils étaient 32% dans le sondage réalisé par le HuffPost à désirer avoir une fête unique.

La Fête des mères a encore de beaux jours devant elle !

Sources : HuffPost 2019, 20minutes 2019